Mieux vous connaître, mieux communiquer et réaliser tout votre potentiel avec

4 Colors & Know Futures

Lean management en couleurs : Entretien avec Julien Charles

Lean management en couleurs : Entretien avec Julien Charles

Bien s’engager dans le voyage Lean

Interview de Julien Charles, Co-Fondateur et CEO de 7-Shapes, formations certifiantes et 100% digitales par le jeu vidéo sur les différents axes du Lean et de l’industrie du futur.

Julien est de ceux qui peuvent tous nous inspirer dans l’aventure Lean, par sa façon de survoler les obstacles avec aisance, qu’il a gardée de sa passion pour le BMX !
Ayant pratiqué le Kaizen dès son plus jeune âge au sein de Schneider Electric pendant son alternance d’Ingénieur puis son Mastère Spécialisé en Excellence Opérationnelle, Julien a ensuite continuer à apprendre et à faire progresser ses clients en tant que consultant Lean de Schneider Electric Consulting, en France et à l’international.
Il se consacre maintenant à révolutionner la formation Lean en mode 100% Digital, et aussi à porter haut les couleurs de la French Tech pour la région de l’Atlantic Valley. Son livre « L’amélioration continue en 3 jours - Le Lean et la méthodologie Blitz », publié récemment chez Afnor Edition, vous fait bénéficier de ses lumières !

Où en sont les entreprises globalement dans leur démarche Lean ?

Nous avons publié récemment notre livre blanc « Guide de démarrage de l’Amélioration Continue », réalisé grâce à plus d’une centaine d’interviews et le retour de nos utilisateurs (7000 personnes). L’élément primordial est la volonté de changer du Top Management. Sans cette implication, il n’est pas envisageable de commencer une démarche Lean.

On observe 3 types d’entreprises qui ont des objectifs et des perceptions très différentes :

  • Les TPE et PME

Leur priorité est souvent le chiffre d'affaires à court terme mais ces chefs d’entreprises n’ont pas conscience (ou partiellement) de la sur ou sous-utilisation de leurs ressources (humaines et équipements). Les méthodes de l’Amélioration Continue sont très souvent inconnues ou perçues comme inadaptées “C’est un truc de Grands Groupes qui ont le temps !” La priorité est de convaincre les dirigeants que le Lean va les aider à générer du cash.

  • Les PME & ETI

Le chef d’entreprise et le Comité de Direction sont conscients des problèmes et de l’impact financier possible d’une démarche Lean mais ils ne savent pas toujours par où commencer pour déployer le Lean. Seules quelques personnes clés sur le terrain portent la démarche et elles doivent réussir à créer d’autres relais sur le terrain et à faire adhérer tout le monde : chose pas évidente ! Il est impératif de réaliser un projet concret qui permettra de montrer à tous les gains, en termes de BFR, productivité, satisfaction client ou réduction des délais.

  • Les ETI & Grands Groupes

Le PDG et son Comité Exécutif sont conscients du lien entre performance opérationnelle et performance financière, leur objectif est souvent d’aller plus vite ! Ces entreprises ont déjà un système en place et des relais terrains, des “leaders ou experts Lean” mais les changements ne vont souvent pas assez vite (avec de fortes disparités selon les usines, pays ou gammes de produits ...). La solution vient toujours du terrain, alors comment engager toutes les équipes dans de nouveaux chantiers ?

Comment engager tous les acteurs de l’entreprise dans la construction d’une démarche Lean ?

L’engagement du chef d’entreprise est décisif pour que toute l’entreprise choisisse un cap clair. Il doit communiquer avant tout sur le Pourquoi ? Quelles évolutions de l’environnement imposent à l’entreprise de se transformer ? Quels sont les problèmes observés par tous et pourquoi chercher à les résoudre ? Pour faire tomber les résistances du type « On a toujours fait comme ça ! », rien de mieux que d’acquiescer « C’est vrai ! » et surtout d’expliquer pourquoi le contexte a changé ...

La formation est ensuite un accélérateur incontournable pour acculturer tout le monde au Lean. La formation par le jeu vidéo permet de s’adapter aux différents cycles d’apprentissage avec flexibilité. 98% des participants vont au bout de la formation car ils s’amusent en cherchant les solutions activement, reçoivent les fondamentaux de façon plus passive par des vidéos, puis valident leurs acquis via des quizz. Pour être efficace, la formation théorique doit être corrélée tout de suite avec la mise en pratique, par le jeu d’abord puis sur un chantier réel.

Dans le cadre d’un diagnostic, réaliser une VSM sur un processus large, en engageant le maximum de monde (R&D, Achats, Production, ...), c’est le meilleur moyen de faire tomber les murs et de trouver les meilleures solutions !

Nous-mêmes, à la 7-Shapes School, nous avons évolué dans notre façon de conduire un projet pour concevoir un nouveau jeu vidéo : au départ, nous travaillions phase par phase, en associant seulement les acteurs clés de chaque étape :  Objectif et premières idées, Scénarios détaillés puis Développement. Aujourd’hui, nous associons dès le départ le Commercial, le Marketing, la Communication, le Graphiste, le Développeur, la Formation ..., ce qui évite énormément d’allers-retours parasites et nous fait gagner énormément de temps ! Tout le monde est centré sur les mêmes priorités, 80% du temps est cadré et nous aboutissons très rapidement à un MVP (Minimum Viable Product) lancé sur le marché.

Ce qui marche, c’est de coupler des actions de moyen-long terme sur la base d’une matrice Hoshin, d’un A3 stratégique ou d’une VSM cible ambitieuse, avec des chantiers évidents, des projets rapides « I See, I Do ». Apporter tout de suite des améliorations simples comme mettre en place des postes de travail ergonomiques, repeindre des murs ou renforcer l’éclairage ne coûte pas grand-chose mais démontre une considération et renforce la motivation.

Dernier ingrédient majeur, une bonne Communication fait la différence : par exemple, 1083, qui affiche des valeurs fortes (production de jeans 100% française, en coton bio, avec une économie circulaire) génère un sentiment d’appartenance fort autour de sa marque, chez les clients comme au sein de son personnel.

Quels sont les pistes à intégrer pour bâtir une bonne stratégie pour son entreprise, basée sur le Lean ?

Le Lean & Green est une réalité qui s’impose à tous, étant donné la flambée des prix des matières premières et de l’énergie en particulier, qui touche tous les secteurs. La planète devient le goulot ultime, de façon visible. La demande de nos clients est forte et nous sortons prochainement dans la 7 Shapes School un jeu Lean & Green qui va permettre de se lancer dans ce que nous avons appelé la « Décarbonation continue ».

Nous avons tous une transition majeure à faire pour passer d’une économie de produits éphémères à une économie de services durables, comme Michelin l’a fait en faisant payer les km parcourus par ses pneus de poids lourds loués à ses clients transporteurs, ce qui enclenche une logique vertueuse de qualité et de longévité des produits.

La philosophie Lean va évoluer, ce sera impossible de maintenir des livraisons fournisseurs en juste-à-temps plusieurs fois par jour pour ses besoins propres si les camions sont à moitié vides, nous avons l’obligation d’optimiser les tournées logistiques pour l’environnement.

La priorité première est déjà de mesurer tous les impacts environnementaux et de mener des plans d’actions immédiats sur les sujets « têtes de Pareto » dans l’empreinte carbone. Autre paramètre important pris en compte dans notre formation Lean & Green, le facteur temps : certaines décisions même réalisées immédiatement ne porteront leurs fruits que dans quelques années, elles ne peuvent donc pas attendre !