Mieux vous connaître, mieux communiquer et réaliser tout votre potentiel avec

4 Colors & Know Futures

Lean management en couleurs : Entretien avec Christine Chapus

Lean management en couleurs : Entretien avec Christine Chapus

Progresser ensemble dans un programme collectif

Interview de Christine Chapus, Contrôleuse de Sécurité au sein de la CARSAT Rhône-Alpes.

Christine est de celles qui ont décidé de sortir de leur périmètre strict et d’expérimenter de nouvelles façons de faire progresser ensemble tous les acteurs d’un secteur économique, au service de la Sécurité et de la Santé au travail.
Avec les équipes de la CARSAT et de la Région Rhône-Alpes, elle anime depuis plusieurs années déjà des programmes collectifs pour fédérer tous les acteurs engagés.

Quels ont été les apports du Lean dans le 1er programme Santé et Performance que vous avez piloté avec une douzaine de PME et SCOP du secteur de la Construction et du BTP ?

Associer Santé au travail et Performance de l’entreprise a été une approche originale du projet que nous avons lancé il y a quelques années. Le focus de la CARSAT, assureur du risque professionnel, est bien sûr d’accompagner les entreprises pour améliorer la Sécurité et la Santé au travail de leurs salariés. Comprendre ce que le Lean peut apporter à une telle démarche a été une découverte. Et toutes les entreprises participantes se sont aperçues que Santé et Performance sont intimement liées. Pour nous, le Lean n’est pas une fin en soi, c’est une approche qui a permis de développer des modes de coopération en intégrant toutes les parties prenantes sur une problématique. Sur 2 ans, ceci nous a permis de partager les enjeux, de créer du lien entre les personnes et de développer la coopération, en interne dans chaque entreprise comme dans les sessions collectives pour progresser les dirigeants ensemble, car toutes leurs entreprises sont confrontées à des problématiques similaires.

Qu’est-ce qui vous a poussés à être encore plus ambitieux dans le nouveau programme collectif démarré en 2021, « Partageons la construction » ?

Le programme Santé et Performance a permis aux entreprises et à leurs salariés de « mettre les problèmes sur la table », de parler du travail réel et de trouver des solutions qui améliorent à la fois leurs performances opérationnelles et économiques et la Santé au travail.

Le constat, c’est que ces améliorations ont permis aux entreprises de progresser en interne, pour mieux préparer et maîtriser leurs chantiers. Par contre, il est évident que tout se joue sur le terrain, à l’échelle d’un chantier où ces entreprises ne sont pas seules et autonomes. L’enjeu majeur est d’intégrer l’ensemble des acteurs d’un projet de construction pour réussir à mettre chaque entreprise dans les meilleures conditions. L’avenir du Lean c’est de faire coopérer tous les acteurs d’une filière : nous avons intégré à ce nouveau programme collectif « Partageons la construction » 31 acteurs, Maître d’Ouvrages, Promoteurs, Maîtrise d’œuvre, entreprises sous-traitantes, ...

Les objectifs sont les suivants :

  • Faire travailler ensemble les MOA, les architectes, les économistes, la MOE d’exécution, les CSPS et les entreprises de travaux sur des problèmes transverses lors d’une opération de construction
  • Créer des espaces de dialogue, travailler les modes de coopération, mettre en visibilité le sens commun à travailler différemment, dans l’intérêt de toutes et tous
  • Dégager des bonnes pratiques à expérimenter sur des opérations et les pérenniser
  • Identifier des marges de progrès pour l’ensemble des acteurs à déployer auprès des différents corps de métiers de la filière de la construction

Quels sont les premiers résultats que vous pouvez observer ?

3 problématiques majeures ont été identifiées par les acteurs :

  1. Phase amont peu pilotée et études non abouties menant à des lacunes dans les Dossiers de Consultation des Entreprises - DCE (livrables, échéances, organisation, logistique)
  2. Manque de temps et d'investissement des acteurs dans la préparation des chantiers, la synthèse, logistique de chantier
  3. Pilotage des interventions insuffisant en phase travaux : manque de compréhension et d’implication de tous les maillons de la chaîne, manque d’encadrement.

Le constat global : « On fait et on défait énormément ! Il y a énormément d’allers-retours, que ce soit en phase de Conception de l’ouvrage ou de Travaux ». Avec à la clé beaucoup de stress, des tensions parfois vives, et des risques inutiles sur chantier.

Les ateliers lancés sur ces 3 thèmes majeurs d’amélioration sont porteurs d’espoirs pour tous et des méthodes d’animation collaborative du chantier comme le LPS permettent à la fois un vrai dialogue et des engagements clairs, aussi bien sur la conception que sur le chantier.

Le plus important, tout ceci contribue à donner un sens commun à travailler ensemble et la qualité du travail réalisé bénéficie à tous ! Et la preuve que ça marche, c’est que toute le monde vient aux sessions de travail collectives, alors que les personnes sont hyper chargées. Les temps d’échanges autour du travail et de ce qui fait défaut sont essentiels pour réussir à faire au global un travail de qualité, bon du premier coup.